Le système de Kiranas de Peria Chronicles se précise en bêta

Ce weekend, Peria Chronicles accueillait ses premiers testeurs en Corée. Si cette bêta n'était pas exempte de bugs, elle semble avoir séduit les joueurs locaux grâce à son système d'invocation de Kiranas et de gameplay particulièrement ouvert.

periachronicles_gstar2014_4.jpg

On l’a noté, ce week-end, Peria Chronicles accueillait ses tous premiers testeurs en Corée du Sud et cette bêta était particulièrement attendue, pour de nombreuses raisons – pour l'esthétique et l'atmosphère du jeu qui immergent les joueurs dans un univers onirique de contes de fées ; pour son gameplay plutôt original (qui délaisse l’action brute au profit de mécaniques tantôt stratégiques, tantôt résolument sociales) ; ou encore ses ambitions en terme de libertés laissées aux joueurs qui doivent pouvoir façonner et enrichir l’univers de jeu grâce à un éditeur de contenu ; mais aussi parce que le jeu est nimbé d’un certain mystère depuis son annonce en 2013 (il ne s’est dévoilé que très ponctuellement au travers de salons coréens) et qu'il suscite donc une certaine curiosité.
La bêta de ce week-end était donc très attendue et elle a permis de mieux cerner ce que pourrait devenir Peria Chronicles. Tour d’horizon des retours des premiers testeurs coréens.

Manifestement, cette première bêta était une vraie phase de tests : les joueurs ont été confrontés à des bugs et dysfonctionnements, à des problèmes d’animation ou de son, de déplacements (des murs invisibles) et de toutes évidences, tout le contenu n’est pas encore disponible dans le jeu – l’une des principales originalités de Peria Chronicles repose sur son éditeur de contenu et il était manifestement bridé dans le cadre de la bêta (les « royaumes personnels » que les joueurs peuvent personnaliser n’étaient que partiellement accessibles, pour un nombre limité de joueurs en même temps et pour une durées 30 minutes consécutives, et l’éditeur de donjons qui doit permettre de modifier certains des contenus officiels, sous certaines conditions, était désactivé pour éviter trop de dysfonctionnement). L’éditeur doit faire l’objet de tests spécifiques ultérieurement.

14249786_209807596102519_7551327335389067750_o.jpg
periachronicles_gstar2014_6.jpg

Pour autant, cette bêta avait surtout vocation à faire découvrir le gameplay de Peria Chronicles et plus spécifiquement son système de Kiranas – on le sait, dans l’univers de Peria Chronicles, des passerelles existent entre le monde des humains et celui des démons (le monde d'Arca). Les deux mondes sont entrés en collision et sous certaines conditions, les démons (les Kiranas) peuvent accepter de se mettre aux services des Humains (les joueurs), afin qu’on exploite leurs capacités spéciales.
La bêta comptait environ 70 Kiranas différents à collectionner et on les trouve dans l’univers de jeu de différentes façons. Certains Kiranas sont simplement disponibles en ville où ils louent leurs services contre des rémunérations diverses, d’autres se gagnent en remplissant des quêtes, d’autres encore peuvent être obtenus quand on parvient à les vaincre lors d'affrontements, entre autres...
Ainsi, de prime abord, on imagine les Kiranas comme des invocations magiques ou des animaux de compagnie (des pets). Dans le jeu, ils ressemblent manifestement plutôt à des « compétences » aux effets très variés, que le joueur intègre à un deck et qu’il peut utiliser selon les circonstances. Plus concrètement, les Kiranas prennent diverses formes : certains sont certes de vraies créatures à invoquer (des Invocations pour combattre ou fabriquer des objets d’artisanat par exemple), mais d’autres deviennent des Armes à part entière, certains permettent aux joueurs de changer de forme (des Kiranas de « Transformation » pour profiter des capacités physiques de la créature magique, par exemple pour léviter), et d’autres encore sont des capacités (des Kiranas dits « d’Ordres » pour exécuter des tâches particulières).

Et on comprend l’attrait d’un tel mécanisme : le joueur ne se contente pas de débloquer des capacités, des compétences ou même une classe. Il dispose d’un vaste éventail d’options très diverses et peut les activer le moment venu, voire les combiner entre elles pour développer des synergies – qui manifestement, fonctionnent plus ou moins efficacement selon les Kiranas et les adversaires qui en sont la cible. Il ressort manifestement des tests que la flexibilité du gameplay est un réel atout : les joueurs peuvent drastiquement modifier leur style de jeu en fonction du deck qu'ils composent, sans la moindre restriction formelle.
Même si cette bêta de Peria Chronicles est manifestement loin d'être exempte de bugs et dysfonctionnements (jusque pour les Kiranas, qui ne se comportent pas toujours comme prévu), les retours de la presse coréenne sont manifestement plutôt enthousiastes, notamment du fait de la capacité du jeu à immerger les joueurs dans un univers bien particulier et à les capter grâce à un gameplay plutôt novateur et efficace. On sera sans doute curieux d'en apprendre davantage dans le cadre des prochaines phases de test.



Plateformes Windows
Genres Aventure, jeu de rôle, stratégie, fantastique, manga

Statut Développement interrompu
Bêta fermée 9 mai 2019 (République de Corée)
Sortie Inconnue
Annulation 27 août 2019 (République de Corée)

Que pensez-vous de Peria Chronicles ?

30 aiment, 4 pas.
Note moyenne : (34 évaluations | 0 critique)
5,5 / 10 - Assez bien