PUBG détrôné dans les cybercafés sud-coréens

Le Battle Royale relève-t-il de l'effet de mode ou d'un mouvement plus pérenne ayant vocation à durer ? Après une petite année en tête des classements des jeux les plus joués dans les cybercafés coréens, PUBG abandonne sa première place à League of Legends.

Si le marché des jeux de Battle Royale est maintenant dominé par Fortnite en Occident, son « meilleur concurrent » PUBG restait de loin le jeu en ligne le plus joué en Corée du Sud -- où PUBG, développé par le studio coréen Bluehole, fait figure de fierté nationale après avoir séduit des millions de joueurs presque partout dans le monde. Petit coup de tonnerre dans l'industrie locale du jeu en ligne : PUBG vient de perdre sa place de jeu le plus joué dans les cybercafés coréens après près d'un an de domination -- et, on le sait, la popularité des jeux dans les cybercafés est un indicateur très observé en Corée et souvent annonciateur de tendances fortes (encore aujourd'hui nombre de joueurs locaux ne jouent pas chez eux, mais dans ces cybercafés faisant office à la fois d'espace social et de lieu de divertissement).
Et aujourd'hui, le jeu de Battle Royale n'attire plus 26,48% des joueurs des cybercafés en Corée (-1,91% par rapport à la semaine dernière selon Gametrics), détrôné par celui qui est resté en tête de tous les classements pendant des années, League of Legends qui retrouve donc sa première place (27,12%). Et dans le sillage des deux colosses, Overwatch s'arroge la troisième place du classement (8,81%), suivi du MMORPG MapleStory (7,81%).

PUBG détrôné dans les cybercafés sud-coréens

Si l'on devra attendre encore quelques semaines pour déterminer si ce (petit) déclin de PUBG s'impose comme une tendance durable, les analystes coréens avancent déjà plusieurs hypothèses. D'abord, PUBG suscite la grogne des joueurs coréens : les serveurs manquent parfois de stabilité, suscitant des mouvements de colère réguliers chez les joueurs et la version mobile du jeu a récemment intégré un masque dont l'apparence rappelle le drapeau japonais -- un sujet historiquement sensible en Corée, où le Japon reste dans les mémoires pour les crimes de guerre perpétré durant l'invasion japonaise de la Corée au début du XXème siècle. Même si le masque a été supprimé de la boutique du jeu après seulement quelques heures et avec moult excuses, la gronde des joueurs est réelle. Et ensuite, PUBG se décline à la fois sur PC et plateformes mobiles. Par définition, la communauté des joueurs est divisée et la version PC (celle des cybercafés) en pâtirait.
Pour autant, les analystes tempèrent aussi cette baisse d'attractivité du jeu de Battle Royale. La Corée comme nombre d'autres pays connait actuellement une période de vacances scolaires estivales et après les examens, les étudiants jouent davantage : la répartition des joueurs entre les différents jeux disponibles dans les cybercafés évolue, mais le nombre total de joueurs augmente. Si PUBG a bel et bien perdu sa première place dans le classement des jeux en ligne préférés des joueurs coréens, la perte d'attractivité du Battle Royale est manifestement toute relative et on sera curieux d'évaluer les classements des prochaines semaines pour déterminer si le Battle Royale n'était qu'un effet de mode (d'une petite année) ou un mouvement plus pérenne en Corée -- à l'image des MOBA emmenés par League of Legends, voire des MMO toujours représentés dans le classement par l'antédiluvien MapleStory.

Réactions (22)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Playerunknown's Battlegrounds ?

6 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (8 évaluations | 0 critique)
6,2 / 10 - Assez bien