Blizzard prolonge son partenariat avec NetEase jusqu’en janvier 2023

Depuis 2008, le géant chinois NetEase distribue les jeux de Blizzard en Chine. Les deux studios prolongent leur partenariat jusqu'en janvier 2023. 

Aujourd’hui, sur un plan économique, le marché chinois est évidemment déterminant pour les acteurs du jeu vidéo – selon Newzoo, la Chine serait le premier marché mondial de l’industrie du jeu, fort de près 620 millions de joueurs pour un chiffre d’affaires pesant de près de 38 milliards de dollars (dont 23 milliards issus de l’industrie du jeu mobile, et 14,4 milliards du jeu PC). On comprend donc l’intérêt des acteurs occidentaux pour le marché chinois, malgré la difficulté de s’y implanter : légalement, seuls les groupes de droit chinois peuvent exploiter des jeux en Chine, obligeant les studios occidentaux à s’associer à des partenaires locaux.

netease-battle.net-point.jpg

Blizzard a eu très tôt pleinement conscience du poids du marché asiatique pour ses titres et après avoir travaillé plusieurs années avec le groupe The9, le studio américain coopère avec le géant chinois NetEase, qui distribue les jeux de Blizzard en Chine depuis 2008.
Et par voie de communiqué, Blizzard et NetEase annoncent aujourd’hui avoir reconduit leur partenariat, au moins jusqu’en janvier 2023. Les joueurs chinois continueront donc d’avoir accès aux serveurs locaux de World of Warcraft, des différents StarCraft et Diablo, de HearthStone, Heroes of the Storm et Overwatch.

Au-delà de l’intérêt des joueurs chinois, l’annonce est sans doute d’importance, à plus d’un titre. D’abord parce qu’elle doit donc permettre à Blizzard de conserver un accès au très lucratif marché chinois – c’est loin d’être anodin. Ensuite parce que NetEase pourra poursuivre le développement de ses activités esport en Chine autour des titres de Blizzard – c'est l'un des leviers de croissance de Blizzard en Asie. Et enfin, parce que cette prolongation entérine un partenariat déjà étroit entre les deux studios – on le notait à l’occasion de la BlizzCon 2018, NetEase n’est plus seulement le distributeur de Blizzard en Chine (un partenaire commercial), c’est aussi le co-développeur de Diablo Immortal, la déclinaison mobile de la licence Diablo. En d'autres termes, les équipes de développement de NetEase coopèrent avec les équipes de développement de Blizzard sur un jeu commun.
Pour autant, cette coopération soulève aussi des interrogations. En Chine, les jeux en ligne sont juridiquement considérés comme des « médias » (les jeux dépendent du ministère de l’information, au même titre que la télévision ou la presse) et à ce titre, les jeux distribués en Chine doivent obtenir un agrément pour être distribués et exploités localement. Pendant presqu’un an, l’obtention de nouveaux agréments a été suspendue en Chine, et rétablie voici seulement quelques semaines (fin décembre dernier). Les observateurs du secteur ont néanmoins noté que sur les 164 jeux ainsi validés, aucun n’est signé par NetEase, qui pourrait donc faire l’objet de pression par le gouvernement chinois (on se souvient qu’entre avril 2009 et février 2010, les serveurs chinois sont par exemple restés fermés, faute d’obtenir le fameux agrément). On imagine que si Blizzard reconduit son partenariat avec NetEase, c’est que le groupe chinois a été en mesure d’apporter quelques garanties, mais on sera néanmoins curieux de noter si les jeux de NetEase apparaissent finalement dans la liste des prochains jeux validés par les autorités chinoises, confirmant que Blizzard a bel et bien toujours accès au marché chinois.


Que pensez-vous de Blizzard Entertainment ?

87 aiment, 72 pas.
Note moyenne : (163 évaluations)
3,0 / 10 - Mauvais