G-Star 2016 - War Rage affiche ses ambitions (internationales)

Les jeu de guerre en temps réel massivement multijoueur séduisent manifestement les adeptes du genre en Asie, mais aussi de plus en plus en Occident. War Rage entend étoffer son univers (pour le rendre davantage ouvert) en attendant une sortie occidentale.

Cette semaine, tous les principaux acteurs de l'industrie asiatique du jeu en ligne se sont donnés rendez-vous à Busan en Corée du Sud, à l'occasion du G-Star 2016. Le géant chinois NetEase est de la fête et y présente notamment War Rage, son prochain jeu de guerre massivement multijoueur -- reposant sur l'affrontement, mêlant action et stratégie en temps réel, de plusieurs centaines joueurs sur un même champ de bataille.

G-Star 2016 - War Rage affiche ses ambitions (internationales)

On sait que le genre gagne en popularité en Asie, et en Occident, Tiger Knight: Empire War suscite manifestement déjà un certain enthousiasme auprès des joueurs sur Steam. Quid de War Rage, qui affiche davantage de moyens ?
Si l'on en croit les échos du G-Star 2016, NetEase affiche de hautes ambitions pour son jeu. D'abord, en plus des affrontements de masse déjà au coeur du gameplay, le développeur souhaiterait étoffer l'univers du jeu, pour placer ses champs de bataille dans un monde ouvert à explorer et coloniser (notamment via l'installation d'avant-postes). Ce monde aurait par ailleurs vocation à influencer concrètement le gameplay, notamment via le climat, qui aurait des conséquences sur les régions de l'univers de jeu et sur l'efficacité des unités combattantes.
Ensuite et c'est notable pour les joueurs occidentaux : NetEase compte lancer War Rage aussi en Occident. Le jeu doit être lancé prochainement en Chine (le jeu est en bêta depuis quelques mois dans l'ex-Empire du milieu), mais le groupe entend en faire une licence pérenne et donc lancer le jeu au moins en version anglophone d'ici « 12 à 18 mois ». Et cette ambition internationale ne se cantonne pas à une traduction du jeu puisque le lancement occidental doit s'accompagner de « contenus occidentaux » dans le jeu. En plus des armées chinoises déjà disponibles, des armées japonaises déjà annoncées, War Rage devrait intégrer des troupes occidentales, inspirées de l'Europe médiévale.
Et à plus long terme, NetEase envisage également des déclinaisons sur console et plateforme de réalité virtuelle. Si ces deux derniers points peuvent laisser un brin dubitatif, les adeptes de jeux de stratégie en temps réel et de MMO seront sans doute curieux de tester sur pièce le moment venu.


  • En chargement...

Que pensez-vous de War Rage ?

0 aime, 0 pas.