Le modèle économique de Lost Ark en question

Quel modèle économique pour Lost Ark ? Si les joueurs ont une préférence pour l'abonnement, le développeur devrait opter pour des microtransaction, par nécessité, mais assure ne pas vouloir céder aux tentations du pay-to-win.

Le modèle économique de Lost Ark en question

Lost Ark suscite à l'évidence déjà un certain engouement que ce soit en Corée du Sud ou en Occident et alors que le MMO hack & slash doit accueillir ses premiers testeurs d'ici quelques jours, le studio SmileGate esquisse à la fois le contenu du jeu et ses projets -- notamment en matière de modèle économique.
Interrogé sur le sujet par la presse coréenne, le studio indique avoir une préférence pour un système de microtransactions, quand bien même les joueurs y sont plutôt hostiles.

Le modèle économique est important pour le genre massivement multijoueur. Dès lors que le budget de développement de Lost Ark est très élevé [160 développeurs travaillent actuellement sur le jeu], la question est délicate pour vous. Que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?
Depuis le G-Star 2014, un modèle économique reposant sur un abonnement est régulièrement évoqué par les joueurs, mais je crains de devoir dire qu'un tel modèle risque d'être compliqué pour nous. Nous prévoyons plutôt d'opter pour un modèle à base de micro-transactions. Nombre de joueurs préfèrent l'abonnement, mais nous constatons aussi que la principale raison de ce choix s'explique par le ras-le-bol des boutiques « Pay-to-Win » de nombre de jeux. Il y a de nombreux salariés dans notre équipe, nous adorons les jeux, donc nous sommes très au fait de ce problème. Nous n'utiliserons pas de ce type de micro-transactions là dans notre jeu. Nous nous appuierons sur un modèle économique spécifique, de sorte que les joueurs puissent apprécier notre jeu. Nous ne voulons pas les décevoir, mais je souhaite juste que les joueurs sachent que nous faisons de notre mieux.

Le discours est classique et l'équilibre toujours délicat à trouver entre la nécessité de se financer et le fait de ne pas rebuter les joueurs avec un modèle économique trop intrusif. On jugera évidemment sur pièce le moment venu, mais d'ici là, le développeur rappelle donc que 160 développeurs sont actuellement à l'oeuvre sur Lost Ark et que d'autres seront encore recrutés après la sortie du jeu pour assurer le flux de mises à jour -- à commencer par l'ajout de classes jouables : au-delà de la dizaine de classes actuellement disponibles, le MMO devrait en compter 18 différentes à terme (six classes de bases pour trois spécialisations chacune) et d'autres suivront puisque le développeur entend s'appuyer sur un développement « horizontal » (augmenter le nombre d'options à la disposition du joueur et non simplement rehausser sans cesse la puissance des personnages).

Réactions (134)


Que pensez-vous de Lost Ark ?

120 aiment, 26 pas.
Note moyenne : (150 évaluations | 0 critique)
7,7 / 10 - Très prometteur