Bless fusionne certains de ses serveurs pour mieux préparer son gameplay « RxR »

Lancé fin janvier dernier en Corée sur seize serveurs, Bless fait l'objet d'une « consolidation » pour réunir l'ensemble des joueurs sur dix serveurs. De quoi préparer les mises à jour à venir débloquant les systèmes de guerres de guildes et de factions.

Bless fusionne certains de ses serveurs pour mieux préparer son gameplay « RxR »
_fromb_cb3_002_RESIZED.jpg

Fin janvier dernier en Corée du Sud, le studio NEOWIZ lançait Bless en bêta ouverte, son nouveau MMORPG d'envergure, sur quelque seize serveurs ouverts progressivement au gré des tests.
Aujourd'hui, le développeur organise une « consolidation » de ses serveurs : sur les seize serveurs initiaux, cinq sont maintenus en l'état et les onze restants sont fusionnés pour former cinq nouveaux serveurs « consolidés » (pour un total de dix serveurs ouverts, donc).

Faut-il y voir une désaffection des joueurs coréens pour le MMO ? Pas selon le développeur qui explique cette fusion par une gestion normale des serveurs : une fois l'engouement des premiers jours passés, le temps de jeu des joueurs se normalisent et moins de serveurs sont nécessaires pour absorber la charge -- et on constate en effet que les principaux serveurs de Bless affichent toujours une population « haute ».
Selon Neowiz, après une première mise à jour majeure le mois dernier plutôt destinée aux joueurs férus de PvE (à base de donjons et de world bosses), cette « consolidation de serveurs » viserait surtout à préparer les prochaines mises à jour PvP du MMO, devant débloquer certaines de ses composantes « RxR » du jeu -- cette mécanique de jeu permettant aux joueurs d'une même faction de s'affronter (militairement, politiquement ou économiquement) pour déterminer qui en prendra la tête, avant de se lancer à l'assaut de la faction adverse dans une vaste zone frontière. La consolidation devrait garantir un nombre élevé de joueurs sur tous les serveurs et donc assurer des affrontements réguliers entre guildes, puis entre factions.
Pour mémoire, outre la version coréenne de Bless, le MMO fait d'ores et déjà l'objet d'une adaptation en Chine et à Taiwan. Des versions russes et occidentales sont également promises (et font manifestement l'objet de négociations avec divers candidats) mais à cette heure, aucun éditeur local n'a encore été officiellement dévoilé.

Réactions (18)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Bless ?

44 aiment, 19 pas.
Note moyenne : (67 évaluations | 1 critique)
6,6 / 10 - Très prometteur

6 joliens y jouent, 7 y ont joué.