17 décembre : le choc des titans (coréens)

Le marché des MMO est très concurrentiel et plus encore à certaines dates. Ce 17 décembre, Black Desert lance sa bêta ouverte, Blade and Soul débloque son warlock et Tera son arcane gunner quand Bless donne le coup d'envoi de sa bêta 2. Choc de titans en Corée.

17 décembre : le choc des titans (coréens)

On le sait, les MMO sont exigeants voire chronophages, et à ce titre, rares sont les joueurs à pleinement s'investir dans plusieurs jeux massivement multijoueurs à la fois. En conséquence, le marché des MMO est particulièrement concurrentiel -- et plus encore en Corée, la patrie du MMO, où le lancement d'un nouveau titre peut chambouler toute une économie.
Hasard du calendrier (ou pas), ce 17 décembre est marqué par les lancements simultanés de plusieurs poids lourds de la scène MMO sud-coréennes, et manifestement, qu'ils soient outsiders ou favoris, tous les ténors du secteur jouent des coudes pour trouver leur place. Petite revue de détails.

Black Desert Online en bêta ouverte

BLACK_2550x1412_124.jpg

En Corée, ce 17 décembre est sans doute d'abord marqué par le coup d'envoi de la bêta ouverte de Black Desert Online qui prend des allures de lancement commercial en fanfare.
Il y a encore quelques mois, BDO faisait figure d'outsider, notamment parce que le jeu est développé par un petit studio, Pearl Abyss (quand bien même son équipe est expérimentée), et édité par Daum, certes poids lourds de l'industrie du web en Corée mais encore peu présent sur le segment des jeux pour gamers. Pour autant, Black Desert Online a su attirer l'attention des joueurs d'abord avec ses graphismes léchés qui, puis surtout grâce un gameplay se voulant particulièrement riche et résolument ouvert. Le jeu entend laisser la part belle aux interactions entre les joueurs (sur un plan militaire, mais aussi commercial et social), et plonge le joueur dans un monde évolutif et vivant. Sur le papier, le jeu séduit et le bouche à oreille a manifestement fonctionné à plein. D'outsider, Black Desert Online s'est donc imposé comme l'un des MMO très attendus en Corée, puis dans le reste du monde (au point d'être signé en Russie puis en Occident, alors que Perfect World s'y intéresserait actuellement en vue d'une exploitation sur le colossal marché chinois).
Et manifestement les joueurs coréens répondent présents puisque tôt ce matin, les serveurs de jeu étaient pris d'assaut, imposant des files d'attentes de plusieurs dizaines de minutes avant de pouvoir se connecter. Mais Black Desert n'est pas seul à vouloir les attirer sur ses serveurs.

Le warlock de Blade and Soul

bladeandsoul-release.jpg

Par définition, ajouter une nouvelle classe jouable dans un MMO encourage les joueurs à créer de nouveaux personnages, et donc cherche à séduire de nouveaux camarades de jeu (les vétérans recréent un personnage, les nouveaux venus découvrent l'univers de jeu et les zones de départ sont peuplées pour tous). C'est l'approche retenue par le géant NCsoft dans le cadre de sa mise à jour majeure du 17 décembre de Blade and Soul. Aujourd'hui, le MMO d'arts martiaux compte une nouvelle classe, le Warlock (ou chaman, selon les traductions), qui s'adresse plus spécifiquement aux joueurs néophytes.
Le Warlock utilise des talismans et contrôle en effet une énergie spirituelle. Il peut lancer des projectiles d'énergie à ses adversaires, mais surtout invoquer des créatures de pure énergie combattant à ses côtés. Et pour s'assurer que tous les joueurs, même les moins expérimentés, pourront maîtriser cette nouvelle classe, les créatures d'énergie du warlock sont contrôlées par l'IA du MMO.
De quoi renouveler le gameplay, attirer de nouveaux joueurs, mais aussi fidéliser les vétérans puisque la mise à jour débloque aussi de nouvelles zones de haut niveau à explorer dont le contenu fait évoluer la trame narrative de Blade and Soul (notamment au gré de cinématiques). Manifestement, NCsoft n'entend pas laisser le champ libre à l'outsider Black Desert.

L'Arcane gunner de Tera: The Next

Tera: The Next

Le studio Bluehole, le meilleur ennemi de NCsoft, adopte sensiblement la même approche avec Tera. Ce 17 décembre, le groupe coréen lance un nouveau pan de la dixième mise à jour majeure de son MMO d'action, Tera: The Next, et en profite là aussi pour débloquer une nouvelle classe jouable. L'Arcane gunner est ici accessible uniquement aux emblématiques castanic et hauts elfes (les deux races de personnages les plus populaires) et se spécialise dans le maniement d'une colossale arme à feu (ça impressionne). L'arcane gunner contrôle en outre un petit robot (un pet, tout comme les créatures du warlock) qui devrait offrir un soutien salutaire aux nouveaux joueurs.
Là encore, on devra créer un nouveau personnage pour profiter des capacités explosives de la classe (une bonne occasion pour les nouveaux joueurs de découvrir le MMO, donc) et là encore, le studio entend aussi fidéliser ses joueurs de la première heure puisque la mise à jour s'accompagne d'un nouveau donjon de haut niveau (une tour dont il faudra gravir les étages progressivement accueillant des monstres toujours plus puissants).

Lancement de la bêta 2 de Bless

_cbt2_screenshot037.jpg

Pour parachever cette journée chargée en Corée, Bless donne le coup d'envoi de sa bêta 2 (NEOWIZ a pris un peu d'avance sur la concurrence et ouvrait ses serveurs de test dès la nuit dernière). Et là encore, le MMORPG est plutôt attendu puisque cette phase de test doit être l'occasion de (re)découvrir le jeu, après une solide refonte.
Le système de combat de Bless se veut plus dynamique, on pourra progresser jusqu'au niveau 36 et les joueurs férus de PvE découvriront les premiers donjons. Mais cette bêta 2 doit surtout être l'occasion de mieux appréhender les mécaniques « RxR » de Bless, son système de guerre de factions mâtinée de guerres de guildes (les deux grandes factions s'affrontent, mais cette lutte est largement pimentée par les guerres intestines que se livrent les petites et grandes guildes au sein de chaque royaume). Des mécaniques d'interactions sociales et un style graphique qui lorgnent résolument vers Black Desert -- et la boucle est bouclée.

On l'aura compris, ce 17 décembre, les grands acteurs de l'industrie sud-coréenne du MMO sont prêts à en découdre (pour s'imposer ou pour contrecarrer les ambitions de la concurrence). Chacun avance ses pions et mise sur ses atouts... même si tous ne trouveront peut-être pas leur public aujourd'hui. Depuis l'Occident, on retiendra quoiqu'il en soit le dynamisme de la scène asiatique du jeu en ligne, en attendant de découvrir ces jeux et extensions, en version localisée, aussi dans nos contrées. D'ici là, vers lequel ira votre choix ?

Réactions (32)


  • En chargement...